beia denise claude jacques andré veronique yvon

 

 

Tonton jak té tini on dwòl zanmi : on tikanna ka i té adopté. 

(Tonton Jacques avait un drôle d'ami : un caneton qu'il avait adopté)


Kanna-lasa rété adidan kaz-la , toujou asi kèk kouch , ( i té fé òsi kaka toupatou ! érèz-di-bonné sa patè ! )

(Ce canard habitait dans la maison , toujours installé sur quelque lit ( il faisait aussi caca partout , heureusement par terre !))


On jou tonton Alain , ki té on timoun gwo gwa , i pran balan é i plonjé toulong si kouch fanmi. 

(Un jour tonton Alain , qui , enfant était gros et gras ! ) prend son élan et se jette de tout son long sur le lit des parents)


Elas ! Kanna-la ja anlé ! Pok ! Alain toufé-y , kanna-la alélouya !!

(Hélas ! Le canard était déjà dessus , Alain l'a étouffé , mort du canard !)


Jak byen gwokyé , i pèd zanmi a-y. 

(Jacques bien malheureux , " cœur gros " d'avoir perdu son ami)

IMG_5782

 

source image