... de Monsieur Seguin....

Je me rappelle précisement du jour où j'ai découvert cette histoire. J'étais en CP. Je garde le souvenir d'une émotion très forte, plus encore que l'histoire ce sont les sensations éprouvées en l'écoutant qui m'ont laissé une empreinte durable. 

Alors, lorsque je suis allée choisir des livres à la bibliothèque pour les garçons  et que j'ai vu cet ouvrage, j'ai tout de suite eu envie de partager ces émotions avec Jojo, qui a le même âge que moi à l'époque où j'ai rencontré ce récit.

 

9782352900702_1_75

 

Quel bonheur, quel plaisir de retrouver le merveilleux texte de Daudet! Ces mots que j'avais oubliés et qui tout d'un coup me revenaient : "ses longs poils blancs qui lui faisaient une houppelande", "Comment Blanquette, tu veux me quitter!", "Pécaïre, pauvre Renaude!".... Je crois que j'avais oublié combien il est bon ce Monsieur Seguin, et touchant, c'est peut-être une aspect que j'avais occulté à l'époque.

Les illustrations de Jean-Luc Buquet sont magnifiques (malheureusement les photos ne leur rendent pas trop hommage).

 

4d64d5ccd983d-la-chevre-de-mr-seguin-1jpg

 

4d64d617ec77a-la-chevre-de-mr-seguin-3jpg

 

 

Et je les ai retrouvées ces émotions lointaines, elles sont revenues avec les mots qui les accompagnaient. Et d'être là, de les partager avec Joshua, frémir à l'unisson, est une expérience merveilleuse.

Comme moi il y a des années, Joshua est resté un peu assommé à la fin de l'histoire.  "C'est triste....".

Oui c'est triste mais c'est magnifique aussi, ce courage pour la liberté.

IMG_7485

 

 

Je pense à Monsieur Duval, c'était mon maître au CP, c'est lui qui nous avait raconté cette histoire, et il la racontait merveilleusement bien, si bien que ce souvenir est toujours vivant en moi.

Un jour je serais peut-être maîtresse d'école. J'aurais peut-être une classe de CP. Je leur lirai l'histoire de la chèvre de Monsieur Seguin et peut-être que comme moi, ils s'en souviendront encore trente ans après...

"Elle s'est battue avec le loup toute la nuit... puis, le matin, le loup l'a mangée"