J'aimerais ce mois-ci vous conseiller un livre que Géraldine m'a offert dernièrement pour mon anniversaire. Ne connaissant pas l'auteur elle s'est laissée convaincre par le graphisme que je trouve aussi très séduisant. Son choix a également été raffermi par la talentueuse maison qui édite certains ouvrages de Gipi, Futuropolis.

 

securedownload

 

Je voudrais ici faire une petite parenthèse quant à la manière de choisir ses lectures BD parce qu'il est vrai qu'on peut parfois se sentir un peu perdu dans les rayons BD si l'on est novice en la matière. Je vous conseille donc de procéder comme Géraldine pour Bons baisers de province. Tout d'abord les goûts sont très personnels alors laissez-vous guider par ce qui vous attire l'oeil (bien que ceci ne soit pas gage d'un bon scénario ou d'un découpage intéressant).

 

Diap-BD-re

 

Les maisons d'éditions et leurs collections sont aussi de bons indicateurs pour découvrir des auteurs que l'on ne connaît pas. Pour vous donner une première piste, on peut facilement faire confiance aux formats romans de L'Association (collection Ciboulette), de Casterman (collection Ecritures) et de Dargaud (collection BD roman) ou par extension tout ce que l'on classe aujourd'hui dans le rayon "romans graphiques" (distinction née de l'envie de revendiquer le sérieux d'une partie de la BD affichée comme oeuvre littéraire).

 

9782203029774

 

Pour revenir à Bons baisers de province, je le recommanderais vivement pour l'ambiance très sombre, très polar qui s'en dégage. La bichromie traitée à l'aquarelle offre en effet des scènes pluvieuses et pesantes très réussies. De plus les personnages de Gipi ayant toujours un rapport ténu avec leur passé (voir bibliographie ci-dessous), les deux histoires qui composent ce livre ne dérogent pas à la règle.

securedownload

 

 

Mais dans Bons baisers de province, l'auteur raconte avec un romantisme particulier le retour des fantômes du passé. Les personnages principaux, d'anciens voyous, semblent hantés par leurs crimes de jeunesse. A travers eux Gipi parle des réminiscences incontournables du passé, celles face auxquelles on ne voudrait pas se retrouver mais qui nous reviennent malgré tout. Pourtant, d'après ses scénarios il semble nous dire également qu'on a toujours le choix d'appuyer ou non sur la gâchette, de renouer ou pas avec nos fantômes. Et vous, quel choix feriez-vous? semble demander l'auteur.

 

securedownlad

 

Bibliographie sélective:

Ma vie mal dessinée, Futuropolis

S, Futuropolis

Notes pour une histoire de guerre, Actes Sud

 

MaVieMalDessinee_05022009_175452