Française expatriée en Irlande, puis en Angleterre tu connais bien ces deux pays. Qu'est-ce que typiquement il y aurait chez les uns qui manquerait chez les autres? Autrement dit si tu devais rassembler le meilleur de chacun de ces pays, ce serait quoi?

Pas facile comme première question! J'aime beaucoup la décontraction irlandaise, c'est un peu déconcertant au départ pour des français mais il y a toujours un moyen de tout arranger. Marichéri a eu un accident de voiture, le conducteur en face avait un peu abusé de la Guiness et lui est rentré dedans. Le policier venu constater les dégâts a proposé un arrangement, pas la peine de faire un constat et encore moins une contravention. Le chauffard a payé les réparations de notre voiture en liquide, le garagiste était recommandé par le policier bien sûr!

En Angleterre c'est plus strict, on ne plaisante pas mais j'aime bien aussi le savoir vivre, la politesse anglaise. Les gens font la queue spontanément, ne se bousculent pas, on a toujours droit à un bonjour et un sourire dans les magasins.

Mais le meilleur des deux pays c'est un sens de l'humour décapant, et ça j'adore!

drapeaux

Un cliché sur les français qui t'énerve quand tu es en Angleterre et un cliché sur les anglais qui t'énerve quand tu es en France?

Il y a plein de clichés, dans les deux sens, sur la nourriture.

Non les français ne passent pas leur temps à manger des escargots et des cuisses de grenouille en croquant dans des gousses d'ail, pas plus que les anglais ont du boeuf bouilli à la menthe à tous les repas! On mange très bien en Angleterre et il ne pleut pas tout le temps, il fait même très beau en été.

Je n'aime pas non plus cette façon qu'ont les tabloïds de moquer les français, en reprenant toujours la déroute de.....1940 comme exemple. Franchement passez à autre chose, ou on vous ressort la guerre de 100 ans! Mais il y a aussi des clichés très positifs sur la France et j'ai toujours peur de décevoir les gens en leur disant que la France n'est pas aussi féérique qu'ils l'imaginent!

CLICHS~1    http://francoiscoulaud.fr

GB_CLI~1http://sofunkylicious.blogspot.fr

5 enfants , pas d'accouchement en France : pas trop stressant d'accoucher dans un pays où on ne comprend pas toutes les subtilités du langage obstétrique et médical? Quelles différences as-tu observé entre l'Irlande et l'Angleterre?

J'ai quitté la France définitivement il y a 18 ans, il y a plein de choses que je n'ai jamais faites en France, dont accoucher!

En Irlande il y a le choix entre trois suivis (comme pour n'importe quelle autre hospitalisation) : le public, le semi privé et le privé. Les trois sytèmes coexistent dans le même hôpital, avec les mêmes docteurs. On peut faire toutes les visites à l'hôpital ou moitié/moitié hôpital et médecin référent (le GP).

En public franchement c'est pas la joie, et on se retrouve dans des chambrées de 12. Youpi.

En privé on a des rendez-vous à heures fixes, on est dorlotés, on a sa chambre.

Et le semi-privé, comme son nom l'indique est entre les deux. On a bien son obstétricien attitré, qui suit toute la grossesse, mais ce n'est pas forcément lui qui fera l'accouchement. Et on se retrouve dans des chambres de 6. D'après ce que j'ai lu sur les blogs il y a une énorme différence avec la France, pas de paperasse dministrative, pas de prise de tête pour choisir sa maternité, c'est simple.

En Angleterre, c'est ou public ou privé. La grosse différence avec l'Irlande c'est qu'à part complication on ne reste que 24 heures à la maternité, même avec une césarienne. Ensuite on a droit à l'hospitalisation à domicile avec une sage femme qui passe pendant une dizaine de jours.

Dans le public on a la joie immense d'être dans des chambrée et il  n'y pas de nursery pour la nuit. Alors qu'on est fraîche comme un gardon après l'accouchement on peut profiter d'une merveilleuse nuit blanche avec les pleurs de son bébé mais aussi des 5 ou 7 autres dans la chambre. Du coup même après ma césarienne je faisais des cabrioles dans le couloir, pour avoir le droit de rentrer chez moi le plus vite possible.

Par contre l'hospitalisation à domicile, c'est vraiment sympa. La sage-femme passe autant de fois qu'on veut, elle est disponible à fond, c'est parfait.

Je pourrais en parler des heures, forcément après 5 enfants, mais je ne veux pas te lasser. J'ai fait trois billets sur l'accouchement en Angleterre sur mon blog (je suis bavarde).

visuel-interieur-babynote-internet copiehttp://www.enceinte.com

Imagine que demain tu publies un livre, quel genre, quel sujet?

J'ai des tas d'idées... mais ni le talent ni la patience pour faire un livre! Ca pourrait être sur l'expatriation et élever des enfants bilingues et ayant une double culture. Mes enfants sont britanniques, de parents français, pas facile de savoir quoi leur transmettre, à part la langue. La France ce n'est pas chez eux, mais c'est une partie de leur histoire familiale.

Populaire-Affiche-France copie

Quelle question je ne t'ai pas posée aurais-tu aimé que je te pose et quelle est sa réponse?

Il y a une question à laquelle j'ai toujours beaucoup de mal à répondre et qui revient souvent : pourquoi avoir choisi l'expatriation? Je ne sais pas, j'ai toujours voulu aller voir ailleurs. Avant de partir pour de bon j'ai passé un an au Mexique, pour mes études. Dès que j'ai remis les pieds en France j'ai senti qu'il fallait repartir avec (futur) Marichéri cette fois.

Mais pour tous ceux qui n'aiment pas les expats je voudrais leur dire qu'on ne part pas pour quitter un pays mais pour en découvrir un autre. Ca n'a rien de négatif.

la-collecte-des-icones-de-vacances-de-style-plat_23-2147491579

L'objet

En Irlande on allait souvent à Howth, une presqu'île au nord de Dublin, avec une vue magnifique sur la baie. On passait toujours devant une grande maison, il y avait une vache dans le jardin. Ca m'a intriguée et j'ai fini par demander : c'était bien leur "pet", leur animal de compagnie. Depuis j'essaie de persuader Marichéri mais rien à faire. Il refuse d'avoir une vache sous prétexte que le jardin est trop petit et que je ne saurais pas du tout m'en occuper (je comptais sur lui pour ça). Comme je dois me contenter d'une chatte incontinente comme animal de compagnie je collectionne les vaches décoratives. Celle là est en bois, elle date du 19ème et m'a été offerte par Marichéri.

 

vache

 

Retrouvez là le merveilleux blog de Pomdepin :

Pom de Pin in Wonderland