Tes premiers bricolages, c'était quoi? C'était quand? Comment en es-tu arrivée à acheter ta machine à coudre, à te faire un atelier?

Concernant la couture c'était il y a... ouh la la très longtemps!! C'était avant que je me marie, donc avant 2005 puisque j'avais cousu des housses pour nos chaises de mariés et notre coussin à alliances. Donc ça fait bien une bonne dizaine d'année.

J'ai commencé par me faire un sac besace dont j'avais trouvé le patron dans un magazine de couture (que j'ai toujours dans les boîtes à tissu) mais qui en fait était affreux. Je n'ai jamais osé le sortir dans la rue. Je n'avais pas respecté le sens du "droit fil" que je ne connaissais pas à l'époque, j'avais associé un tissu en coton orange à une laine marron très épaisse, donc en plus je m'en étais vu pour coudre les bords qui n'étaient pas droits au final.

Pour le bricolage en général il me semble que j'ai commencé par le point de croix Une année j'ai bossé chez "Loisirs et Créations" et j'ai découvert le rayon "Arts du fil". Je crois que c'est comme ça que j'ai commencé en...1999!!!  Mon premier point de croix était un tableau sur toile Aïda pour un de mes neuveux, je me souviens que je brodais derrière la caisse en attendant le client!

Concernant la machine à coudre  il me semble que je n'ai pas cherché une machine mais que c'est la machine qui m'a sauté aux yeux! En faisant mes courses à LIDL son chemin a croisé mon regard et je me suis dit "allez, je me lance". Par la suite ma famille m'en a offert une plus performante et mieux réglée, je m'en rappelle encore tellement cela m'avait ému, et depuis c'est avec elle que je travaille.

Quant à l'idée de me faire un atelier, un coin à moi elle s'est imposée d'elle même : à force d'acheter du matériel, des tissus, des fils, des rubans... Bref il a fallu s'organiser, acheter des boîtes, des boîtes, encore des boîtes pour tout stocker. Pendant longtemps j'ai investi l'espace commun de la salle à manger, puis un coin de notre chambre. Et enfin depuis quelques semaines j'ai "ma pièce", un espace rien que pour moi!!!!

 

sacsac1

 

Quelle source d'inspiration t'est la plus précieuse?

Les enfants!!! Surtout ceux de mon entourage proche, de ma famille. Et aussi parfois l'esprit général de la mode, on peut remarquer que dans les magasins les pois, les étoiles sont tout d'un coup devenus très tendance, alors j'ai aussi trouvé des pois et des étoiles dans les tissus mais en général je n'aime pas trop faire ce qui existe déjà (ce n'est pas très intéressant de recopier), donc je peux m'en servir mais sans que cela devienne une obsession. Et puis les tissus m'inspirent, quand j'en achète un je sais déjà à quoi il va me servir même si je le transforme parfois longtemps après l'avoir acheté.

 

sans-titre

 

 

La différence pour toi entre le tricot et la couture?

Deux sensations complètement différentes. mais qui procurent autant de plaisir.

La couture j'en rêve depuis toujours. Dans ma tête la couture se dessine, je pense aux tissus, aux fils, à comment les assembler et enfin je découpe et je couds. Finalement dans la couture on passe beaucoup de temps à préparer, réfléchir, choisir les tissus à associer et assez peu de temps à coudre. C'est de la réflexion parce que même si il y a des bases techniques, chacun fait comme il veut, il faut mûrir le projet avant de se lancer (je parle de créations originales). J'ai peur de gaspiller les tissus, alors j'attends d'être sûre avant de découper. En bref, c'est tout un ensemble.

Pour le tricot je n'ai vraiment commencé que cette année. mais je sais que je pourrai plus m'en passer! Je suis complètement ensorcelée par les fils de laine, autant que par les tissus. Le tricot demande moins de réflexion puisqu'il y a moins de création, mais alors quel plaisir de voir monter ces rangs! C'est aussi un plaisir tactile, j'adore malaxer une pelote avant de la défaire. Le tricot c'est relaxe, souvent je tricote devant la télé, ça détend et tu n'as pas besoin de préparation, juste un livre ou You Tube pour les explications. Et puis tricoter, je peux le faire dans le train!

La couture c'est d'abord le plaisir des yeux avant même de le toucher, le tricot c'est un peu l'inverse, c'est d'abord le plaisir des mains, du toucher avant d'admirer le rendu final.

 

san

 

 

Pourquoi un blog?

 C'est en fait un site qui fonctionne comme un blog. Pourquoi? parce que je n'ai plus peur de montrer ce qui m'appartient, ce qui est du domaine privé. Parce que je n'ai plus peur d'être noyée dans la foultitude de couturières du net. Pour le plaisir de partager, d'avoir des échanges, de créer de nouveaux liens. Parce que cela me fait du bien. Parce que j'ai rêvé de pouvoir en vivre un jour (en me développant), parce que je n'en rêve plus mais la porte reste ouverte. J'ai un réel plaisir à faire plaisir, je ressens la joie de la personne qui reçoit et je m'en nourris. C'est une satisfaction qui flatte l'égo, certes, mais tant que ça s'arrête là ça ne fait de mal à personne...

IMG_2474

IMG_2475

Quelle question je ne t'ai pas posée aurais-tu aimé que je te pose et quelle est sa réponse?

 Comment as-tu appris à coudre? Une amie m'a présentée à sa "tante Yvonne", pantalonnière de son métier et retraitée. Tante Yvonne m'a donc bénévolement transmis son savoir des samedis durant, de la couture à la main à la couture machine en passant par la technologie de la machine. J'ai deux gros classeurs de cours, patrons (j'utilise d'ailleurs ses patrons de bavoir qu'elle appelle "serviette à bouillie"!) dans lesquels je me replonge régulièrement.

Tante Yvonne m'a tout appris de la couture, l'amour des belles coutures et le plaisir de réaliser pour offrir en ayant toujours à l'esprit le souci des détails bien faits. Ca fait longtemps que je ne l'ai pas vue, mais je pense souvent à elle. Sincèrement je lui en sais gré de tout ce qu'elle m'a donné.

L'objet

 J'aime associer des souvenirs à des choses. Voici une vieille boîte de Quality Street que m'avait offert ma grand-mère quand j'étais petite. Cette boîte a au minimum 20 ans et abrite aujourd'hui mes aiguilles à bâtir.

 

 

IMG_7365

 

 

Pour voir le site de Déborah, on clique juste là :

Ma couture enchantée