Top des ventes, succès populaires, cartons de la rentrée littéraire, allez je m'y colle!

1 - Cinquante nuances de Grey ; E.L. James

9782709642521

 

Alors aux Etats-Unis ils appellent ça le "mummy porn", que personnellement je traduirais par "du Harlequin avec du cul dedans".

L'histoire : une jeune fille (très très) naïve, un beau mec inaccessible et froid, ça se tourne autour. Se posant plein de questions métaphysiques du comment du pourquoi elle a des frissons quand elle est face à cet homme qu'elle déteste, Anastasia est bien la seule à ne pas se douter de la suite. Elle lui tombe dans les bras sauf que... le petit monsieur pratique le sado-masochisme auquel il va initier notre candide héroïne.

A part ça, pas grand chose sous la couverture (du livre évidemment). Les seules péripéties consistent à passer de "aïe, ouille, oh mon dieu c'est bon" à "oh la la c'est mal ce que nous faisons, je ne dois pas être normale (et lui non plus)" etc... Enfin si, il y a un pseudo mystère autour du personnage de Grey, qu'on croit méchant et tordu, mais qui en fait est gentil gentil et totalement normal (enfin ça, ça dépend du point de vue de chacun!). Mais difficile de s'y intéresser tant l'intrigue manque de consistance.

Les personnages sont figés dans leur caricature, les scènes de sexe sont à la limite du comique, répétitives qui plus est, et ne font jamais évoluer leurs protagonistes. Ce livre est juste la preuve qu'on peut écrire sur les pratiques sados tout en étant (très) fleur bleue. Pour moi la trilogie s'arrêtera là.

 

2 - Un avion sans elle ; Michel Bussi

un-avion-sans-elle

 

Sur le papier l'idée était vraiment attrayante : un avion qui s'écrase, deux bébés parmi les passagers, un seul retrouvé vivant. Lequel est-ce? Comment le décider? Quelles conséquences pour le futur?

Ce livre aurait pu être palpitant s'il avait compté moitié moins de pages. C'est beaucoup trop long, mon intérêt pour l'intrigue s'est vite dilué au fil des pages, bien trop nombreuses pour un récit qui part dans tous les sens. Les personnages ne sont pas du tout attachant et manque cruellement de cohérence et de profondeur. Dommage...

 

3 - La mécanique du coeur, Mathias Malzieu

mecanique

Bon celui ci est un livre court, ce qui tombe bien vu que l'intrigue tient en 3 mots et demi.

C'est un livre plein d'idées, plein de poésie, très onirique. Sauf que j'ai eu vite l'impression que ce n'était que ça. Une démonstration de jolies tournures que nous fait l'auteur "regardez comme je peux bien écrire". Alors pour les chansons c'est très bien, ça dure 2-3 minutes, il y a la musique, c'est comme un petit poème. Pour un livre j'ai trouvé ça franchement pénible.

La forme c'est bien (mais avec un fond, c'est mieux) mais là c'est rococo, fantaisiste certes, mais trop apprêté, se complaisant dans une certaine autosatisfaction intellectuelle, ça manque de sincérité. Bref, pour moi c'est too much!

 

Je laisse tomber les best-sellers et je vais me mettre au polar (ce qui n'est pas contradictoire cela dit...).