J'ai lu un livre merveilleux.

Un petit livre que j'avais acheté comme ça, au hasard, parce que je connaissais le nom de l'auteur sans pouvoir le situer, un nom qu'on prononce comme on veut dans sa tête mais qu'on doit répéter plusieurs fois tout haut pour le prononcer comme il faut.

Et puis la couverture me plaisait..

la Délicatesse

 

Difficile de résumer l'histoire, je dirais juste que ça parle d'amour, comment il nous échappe parfois ou nous tombe dessus comme ça.

Si il n'y avait pas ce titre (et ce n'aurait pas pu en être un autre) je dirais que c'est un livre tout en délicatesse justement, c'est un mélange de poésie, d'humour et de légéreté. La délicatesse c'est aussi quelque chose qui effleure, une esquisse, et c'est à l'image de ce livre court, petit bulle de simplicité et d'humanité.

Pour moi c'est comme un livre de Fred Vargas (mon auteur préférée). On l'ouvre (une fois lu en entier) juste pour lire quelques passages, pour la joliesse de la phrase, la beauté de l'idée.

Du coup j'ai lu dans la foulée celui-ci. Il est également très chouette mais finalement un peu dans la même lignée, le même style. Il présente l'inconvénient des auteurs dont il faut lire les romans à bonne distance les uns des autres pour les apprécier pleinement.

les_souvenirs_david_foenkinos-397x600