- Maman, par où je suis sorti de ton ventre?

C'est comme ça que ça a commencé, les interrogations de Joshua.

- Eh, bien, les mamans euh... dans leur...euh coquillage, leur minou, enfin leur zizi de fille quoi, elles ont un trou exprès pour que les enfants puissent sortir

- Oh non, c'est pas vrai, ça peut pas rentrer!

Soit. Ca ne peut pas rentrer, ça c'est sûr. Fin de la conversation. Pour cette fois ci.

oursEst-ce que tu m'aimeras encore? - Catherine Leblanc - Eve Tharlet

Arrive le jour de son anniversaire :

- Ah mon Jojo, dire que ça fait 5 ans déjà que tu es sorti de mon ventre!

- Ah ah, je suis plus fort qu'Alistair, je suis sorti avant lui!

- Euh mais en fait Alistair n'était pas encore dans mon ventre, il est arrivé après

- Ben il habitait où alors?

Et je vois sur sa figure un air peiné du genre "oh mon dieu il était tout seul quelque part". Ca me rappelle quand je lui ai montré cela :

 

piscine

 

J'étais toute contente de lui montrer cette photo de sa tata et moi dans la piscine de la maison de vacances de ma grand-mère paternelle. En fait il a pleuré "Mais pourquoi tu m'as pas appelé pour que je vienne avec vous?". La grande difficulté d'imaginer qu'un jour il n'a pas existé. Ou qu'il a pu exister à un moment où son frère, lui, n'existait pas encore.

Quelques jours plus tard, il revient à la charge et de façon TRES sérieuse :

- Bon, maman, dis-moi, pour me sortir de mon ventre, les messieurs et mesdames, ils t'ont coupé le ventre?

- Mais non loulou, comme je t'ai dit tu es sorti par le trou des bébés, de mon minou

-......... Maman, ne me mens pas, dis moi la vérité...

Je crois que l'idée de sortir d'un zizi, quand bien même celui de sa mère, ne l'enchante guère (certes on a connu plus glamour, comme les roses et dans une moindre mesure, avouons le, les choux). Plus tard je l'entends discuter (tout bas!) avec son père :

- Dis papa, c'est vrai que je suis sorti du zizi de maman?

- Hein? Euh, quoi, je... mais..euh...enfin... Qui t'a dit ça? Mais bon, euh... oui, oui, c'est vrai.

Là je crois qu'il a dû se faire une raison, on ne lui mentait pas.

Par cette grande question "par où je suis sorti", se posait à mon avis de façon masquée "d'où je viens?". Ou pour résumer sommairement "comment on fait les bébés?".

ours1

Direction la bibliothèque, où je demande à ma bibliothéquaire préférée de me faire une petite sélection sur le sujet. Je repars avec 3 livres. Deux n'avaient pas plus d'intérêt que cela, sur cette question proprement dite, mais il y en a un que nous avons regardé plusieurs fois. 

C'est un livre de Malika Doray, un livre à double entrée, avec d'un côté "Dans le ventre des dames, des fois il y a un bébé" et de l'autre côté "Dans le ventre des dames, des fois il n'y a pas de bébé".

Sans titre - 1

C'est un livre très chouette, qui contrairement aux deux autres, aborde d'abord la question de la "fabrication", avec un monsieur et une dame qui s'aiment très fort, avec les yeux, avec le coeur, mais aussi avec le corps. Puis la fécondation, et la sortie par la "fleur" de la maman.

sortie bebe

L'autre côté parle de la vie de couple avant l'arrivée de l'envie d'un enfant, de l'infertilité, des règles. 

Il y a cette image d'un petit oeuf qui attend une graine de papa qui ne vient pas. Quand j'ai dit à Joshua "donc si il n'y a pas de graine de papa qu'est-ce qu'il fait ce petit oeuf?" il me répond: "Il va éclore?". Eh non, le petit oeuf s'en va..

oeuf

 

En tous cas, depuis ces lectures, plus de questions...

 

PS sur la photo de ma soeur et moi : voici un exemple très intéressant de pré-disposition génétique! Si on regarde ses cuisses et les miennes on peut constater que tout est joué d'avance, il y en avait déjà une plus potelée que l'autre. Et ce n'est pas elle...