Bonjour à tous, chère famille,

Quelques nouvelles au débotté. Mes carnets étant suffisamment remplis pour mon projet de cette année, le matériel ethnologique et historique nécessaires à la complétion de mon mémoire et à la mise en place de mon argumentaire théorique étant engrangés dans mes tablettes, et mes travaux préliminaires ayant reçu l'aval des mes enseignants depuis la France, nous avons quitté Banaue. Ce ne fut pas sans une certaine émotion que nous laissions nos amis, notre maison derrière nous. 
 

pierre discute

pierre mange

 
 Pour commencer nous avons rendu visite à des amis de Sarah à Manille, et nous avons bien mangé, bien bu et bien ri...ils nous ont accompagnés dans les petites rues du quartier universitaire de Sampaloc, dans les grandes avenues du centre historique, et ils nous ont hébergé et régalés de spécialités philippines tels que le sinigang, sorte de bouillon de poisson ou de viande et l'adobo, aliment mariné au soja, au gingembre ou à d'autres épices (bien préparé, c'est une tuerie). Manille est agréable si on est accompagnés aux bons endroits par des amis connaissant la ville, sinon elle est conforme à sa réputation, comme bon nombre de mégalopoles du sud-est asiatique. 
 
Nous avons ensuite voyagé en avion jusqu'à Cebu City, sur l'île éponyme, à l'endroit où Magellan a débarqué, avant de se faire larder la couenne par le chef Lapu-Lapu (ça signifie Mérou, pour l'anecdote). Si Manille paraît sauvage, Cebu City paraît impitoyable. Nous n'avons donc pas profité des vestiges historiques espagnols disséminés dans des quartiers d'une grande pauvreté, et sommes directement partis au nord, vers l'île de Bantayan. Si le pater familias aurait adoré les randonnées infinies de la cordillère, notre chère mère aimerait par dessus tout un séjour ici, où la seule activité consiste à plonger dans les eaux chaudes du Pacifique et à se régaler de produits de la mer dans de petits restaurants...De même Je ne la décrirai pas, je vous laisse profiter des photographies qui sont éloquentes...
 

Bantayan Santa Fe (5)

Bantayan Santa Fe (20)

Bantayan Santa Fe (25)

 
Ce soir nous dormons à Silay, sur l'île de Negros, dans un petit hôtel vétuste qu'abrite l'une des "maisons historiques" de la ville...ces maisons ont été érigées au XIXe siècle par les riches espagnols et métisses hispano-filipino propriétaires d'haciendas sucrières aux alentours. Les environs de Silay sont en effet constitués de vastes champs de canne à sucre et d'arbres fantasques portant leur ombre sur les chemins ocres, avec en arrière-plan les majestueux monts de Negros. Des photos suivront. Prenez bien soin de vous, profitez du printemps (ici il fait à peu près deux mille degrés) !
Bisous à tous, 
Sarah et Pierre.
 
Quelques photos de Sagada
 

sagada

sagada1

sagada3