cageot

Vous connaissez sûrement l'offre de paniers bio type Campanier ou les adhésions à une AMAP? Ces systèmes permettent de soutenir les productions locales, de manger des fruits et légumes de saison tout en encourageant l'agriculture biologique et un comportement écologique. L'association Le Jardin de Cocagne allie toutes ces qualités à un engagement social par la réinsertion de populations en difficulté.

 

Un chantier sous toutes ses formes

Appelés chantiers d'insertion, les jardins proposent à des personnes en difficulté sociale et professionnelle une aide à la réinsertion par le travail agricole. Bénéficiant d'un contrat de travail ces personnes sont formées, accompagnées et responsabilisées sur un projet économique collectif. Elles sont encadrées à la fois par des agriculteurs pour leur travail de "jardinier" et par des travailleurs sociaux pour l'accompagnement socioprofessionnel.

Concrètement il s'agit d'exploitations maraîchères biologiques, visant une grande diversité de cultures, mais toujours en harmonie avec la région et les saisons. Ce sont les équipes de maraîchers encadrants qui définissent les plans de culture, organisent les équipes et transmettent les connaissances.

 

jardinier

Les travailleurs tournent sur différents postes afin d'aborder tous les aspects du métier : culture plein champ, culture sous serre, préparation et livraison des paniers, gestion et secrétariat, relation avec le public, animation auprès d'enfants, mise en place de nouveaux chantiers environnement, vente sur les marchés, etc... Les jardiniers sont généralement des chômeurs longue durée, des personnes exclues du sytème, qui retrouvent là une légitimité sociale et un avenir professionnel. Ils travaillent en équipe, rencontrent les adhérents. Valorisés ils sortent de leur solitude et reconstruisent un projet personnel.

 

hommepreparationpanier

Les autres missions

L'association travaille en permanence sur de nouveaux projets et sur le lancement de nouveaux jardins.

Grâce à son réseau ils soutiennent et aident les nouveaux porteurs de projet : démarches auprès des collectivités locales ou auprès des acteurs des professions agricoles, formation des encadrants, mutualisation des expériences, aide à la faisabilité, diagnostic du territoire, aide juridique et technique, et suivi du lancement pendant toute la première année à partir du lancement du projet c'est à dire de la première livraison de légumes.

Un projet de Fleurs de Cocagne va voir le jour, celui reposant sur la production et la distribution de fleurs.

Etre adhérent

L'adhésion est une sorte de pacte passé avec l'association. Il ne s'agit pas simplement de se faire livrer des paniers de légumes biologiques, c'est également un engagement social, un soutien au travail de l'association, le partage de ses valeurs. Ou comment allier conscience écologique et solidarité...

 

logo