Les problématiques :

70% de la population sahélienne n'a pas accès à un habitat décent.

L'utilisation massive du bois afin de construire les maisons et charpente de cette population a entraîné un recul inquiétant de la couverture forestière. La disparition des forêts pousse petit à petit la population rurale vers des techniques moins traditionnelles, comme l'achat de tôle ondulée. Les toitures en tôle posent toute une série de problèmes : aucune propriété isolante, problème de taille dans un pays aussi chaud, aucune isolation phonique sans parler de l'esthétique douteuse. De plus ce matériau est importé, trop cher pour cette population qui ne possède pas de devises en propre, comment acheter dans un pays où traditionnellement la force de travail ne rime pas avec monnaie sonnante et trébuchante? 

Qu'est-ce que la voûte nubienne?

C'est une technique africaine ancestrale, venu du Haut Nil, qui permet d'ériger des constructions à toitures voûtées à l'aide de matériaux disponibles localement (terre malaxée sous forme de mortier, pierres sauvages et briques séchées au soleil), un outillage simple et des compétences techniques limitées.

maison

Les avantages de la voûte nubienne

C'est une méthode adaptée au mode de vie africain, ainsi qu'au climat : les murs garantissent une isolation optimale, les pièces restent fraîches même lors des grosses chaleurs et les constructions sont adaptées aux fortes pluies que connaissent régulièrement les régions sub-sahariennes.

Des avantages écologiques et économiques: la voûte-toiture est fabriquée à partir de briques et permet de se passer du bois utilisé traditionnellement. Les régions sahéliennes étant fortement déboisées, la protection des forêts encore existantes doit être une priorité. De plus l'utilisation de matériaux disponibles à proximité des chantiers évitent l'importation coûteuse et polluante de matériaux extérieurs. La terre crue utilisée est disponible et gratuite.

vouute

toit

Des avantages sociaux : c'est une méthode accessible qui demande peu de compétences techniques, permettant ainsi de former rapidement des maçons et des constructeurs aptes à vulgariser et étendre ces techniques, ainsi un grand nombre de famille peuvent bénéficier d'un habitat décent et peu coûteux. Les chantiers ont tous vocation de "chantier-école" afin de transmettre rapidement la technique au plus grand nombre "sur le tas".  La méthode s'étend maintenant à toutes sortes de constructions : école, dispensaires, bâtiments agricoles, églises, hôtels..Des ouvriers se professionalisent, chaque chantier dynamise le marché du travail et la cooptation.

400px_06MGR_45_chantier_vn_19_d_ensemble_2A

C'est une construction qui a une moyenne de vie de 50 ans (contre 10 ans pour celles à toit de tôle).

Voute_20Nubienne_20etage

En résumé : c'est un concept de maison durable, écologique, économique et sociale. Il permet à chacun d'avoir un habitat décent, avec des matériaux disponibles sur place et gratuit, ayant pour finalité non seulement de réduire les coûts de construction mais aussi d'apporter une indépendance à ces populations vis à vis des pays importateurs, de matières premières comme de connaissances techniques.