Si tu ne dois retenir qu'une couleur, ou qu'une odeur de ton voyage en Afrique quelle(s)serai(en)t elle(s)?

Si je ne devais en retenir qu'une je dirais le mélange de couleurs que j'ai vu Nord Tanzanie alors que je montais dans les montagnes avec les Masais. Le soleil se couchait à ce moment là et on avait encore plusieurs heures de marche à faire, du coup je me faisais engueler par les guerriers parce que je n'avançais pas, je restais dans la contemplation du lieu. Le sol était rouge, la lumière du soir dorée et les arbres, les fleurs, toute la végétation étaient contrastés avec des feuilles d'arbre blanches, des ombres noires, des rouges, des bleus très doux avec le soleil bas. Avec en plus toute l'excitation probablement d'être à ce point loin de tout ancrage avec la société occidentale. Plus qu'une couleur c'est une situation céleste que je ne pourrais jamais oublier. Je n'en ai aucune photo car tout émerveillé que j'étais je préférais me laisser aller plutôt que de sortir mon appareil. Surtout pour ne pas risquer de me faire à nouveau secouer par les Masais qui m'auraient dit "pas le temps pour les photos", pas qu'ils aient peur du noir mais la nuit se promènent des Bufalos, et ils sont très dangereux, les guerriers craignaient pour ma sécurité (et la leur!).

masai

Il y a une odeur moins réjouissante dont je me rappelle bien : celle de la papaye pourrie qu'on retrouve dans plein de petit hameau et qui fait vraiment mal au nez! Pour sûr à cause de cette odeur je ne mangerai plus jamais de papaye de ma vie. Si d'odeur je ne devais en retenir qu'une je ne suis pas sûr que ce soit celle là!

Quel est ton meilleur souvenir d'enfance?

Difficile à dire parce qu'il y en a plein, surtout avec les frère et soeurs... Une nostalgie qui me revient particulièrement c'est quand on partait en voiture alors que la nuit tombait. Les autres voitures allumaient leurs phares, je me concentrais sur les étoiles rouges du cul des voitures et les carrés blancs de celles qui vont dans le sens inverse. Je pense à ça quand j'écoute l'album Strange Day des Doors, le ciel gris de fin de journée, les paupières un peu lourdes, ce genre de moment où on ne fait rien en soi mais on se déplace, ce qui justifie en soi qu'on ne soit rien en train de faire. Remarque que c'est lié une fois de plus au voyage et au mouvement... Un truc qui me revient aussi c'est un soir où j'avais préparé ma valise Mickey que j'avais eu dans le journal, la veille d'un départ pour Six-Fours. J'étais vraiment heureux ce soir là de partir en vacances.

Quelle a été ta révélation BD?

Je dirais Akira de Katsuhiro Otomo, je l'ai lu deux cent fois adolescent. Les parents m'achetaient des barres de chocolat pour que je me nourrisse à l'école à 10h le matin. En fait je les mangeais toutes le dimanche soir en lisant Akira, on peut aussi considérer ça comme un bon souvenir d'enfance, sauf que j'avais 15 ans.

akira1

En quoi voyager a t'il du sens pour toi?

Voyager prend différents sens pour moi. Au départ quand je me parle à moi même de voyage il s'agit de trois choses : les voyages dans l'esprit (quand on rêve, imagine, qu'on se raconte des choses, regarde un film, lit un bouquin), les relations sexuelles et les déplacements dans un sens plus courant, en France ou à l'étranger. Avant je considérais également la musique et la drogue comme des voyages mais la première est en fait un acompagnement au voyage, quant à la drogue ça ne se partage pas, c'est un trip solitaire et relativement superficiel s'il n'est pas accompagné d'un des trois autres éléments cités au départ (comme prendre de la drogue avec un shaman au Pérou ou avant de faire l'amour).

Ces trois définitions du voyage ont du sens pour moi d'abord par la notion de découverte et de partage. Faire l'amour c'est une forme d'aboutissement. Si tu arrives à faire l'amour avec la personne que tu aimes alors tu es arrivé au bout de la relation, au point culminant, une méditation qui t'apporte sérénité et sagesse. C'est entre deux êtres l'expression la plus forte de leur amour partagé.

En ce qui concerne les voyages de l'esprit par les films ou la pensée cela nourri l'imagination, ça donne des idées, ça aide à comprendre les gens, ça rassure (de voir que la pensée des autres n'est pas trop éloignée de la notre). L'inspiration outre que ça puisse être social (comme dans l'art) est aussi un divertissement et un plaisir, si ce n'est pas des mauvais voyages de l'esprit (comme la paranoïa ou l'angoisse, ça n'apporte pas de plaisir mais un appel à la relativisation du contrôle de soi).

Pour finir le voyage sur Terre, le fait de se déplacer pour voir d'autres horizons, et ça rejoint mes souvenirs d'enfance, est une manière de découvrir sans rien faire. Pas besoin de travailler, d'étudier il faut juste vivre et survivre, trouver un endroit où dormir, de quoi manger, affronter en permanence une nouvelle situation. Comme si la vie était un art et le voyage une manière de colorer et d'enrichir cet art. Ca m'a également était beaucoup utile pour prendre du recul sur un certain nombre de choses. Partir en voyage revient aussi à s'éloigner de ses connaissances, de ses repères et donne du coup une vision plus objective de ce qu'il peut nous être arrivé.

mozambique

Quelle question je ne t'ai pas posé alors que tu aurais aimé que je te la pose, et quelle est sa réponse?

Crois-tu aux miracles? Oui je crois aux miracles!

afrique

L'objet

Il y a sur mon bureau un petit avion en bois que j'ai construit avec mon opinel, il me rappelle mon enfance, et le film "empire du soleil" dans lequel j'ai toujours aimé m'identifier au petit héros

mon_avion

Je termine avec une image qui pour moi te ressemble...

akira

Vous trouverez le site de Grégoire dans les liens à droite.                                                            Toutes vos réactions en cliquant sur commentaires ci dessous